Our Work

    Il est possible de louer un casier vertical dans les corridors de La Maison Le Réveil. Le coût est de 10$, et c’est valide du 30 avril au 1er mai de l’année suivante. Voici les consignes pour l’utilisation des casiers.

    • La carte de membre de la MLR est obligatoire pour louer un casier.
    • Le locataire fournit son cadenas et est responsable de la propreté de son casier.
    • Il est interdit de garder des objets ou des produits inflammables, corrosifs, dangereux ou toxiques ainsi que des aliments. La MLR se réserve le droit d’ouvrir le casier concerné et d’en retirer les objets présentant de tels dangers.
    • Il est interdit d’occuper un casier qui ne vous appartient pas et de couper les attaches plastifiées apposées par la MLR.
    • L’occupant d’un casier dont le paiement est en défaut sera avisé. Si la situation n’est pas réglée après 2 semaines, le cadenas sera coupé afin de récupérer le matériel qui sera conservé au bureau pendant 1 mois. Ensuite, il sera remis à une œuvre de charité ou jeté.
    • La MLR n’assume aucune responsabilité à l’égard des effets remisés dans les casiers et les vestiaires.

    Résumé

      L’accueil inconditionnel n’existe nulle part mieux que dans l’alliance entre tout- petits et grands-parents. Là, il s’épanouit, circule de l’un à l’autre, dégagé de préjugés, de hiérarchie, d’attentes de performance.

    – Jocelyne Robert

    Les p’tits vieux par ci, les p’tites vieilles par là C’est assez! Les gens âgés ne sont pas des” petits”. On les a assez infantilisés. Et dénigrés. Ces attitudes sont des manifestations d’âgisme. D’âgisme bienveillant parfois, mais d’âgisme quand même. La pandémie de Covid_19 aura eu ce mérite de mettre sous loupe cette cruelle maladie de nos civilisations.

    Les grands-adultes, ces hommes et ces femmes, qu’on nomme le plus souvent par des euphémismes, ainé.es ou personnes âgées, sont des êtres vivants ayant droit à toutes les prérogatives du vivant…  Dans notre monde infesté de préjugés, il devient parfois difficile de réussir l’oeuvre à laquelle nous convie la vieillesse. Pour mieux comprendre, nous allons déboulonner les plus  tenaces de ces préjugés, mythes et clichés qui nuisent au bonheur.

    Pouvons-nous changer le regard que la société porte sur ces hommes et femmes et comment ? Et, s’il y a lieu, changer le regard que portent les personnes âgées sur elles-mêmes ? J’ai quelques pistes, dont une: s’inspirer des enfants, de la relation saine, privilégiée, riche qui s’établit entre les vieilles personnes et eux lorsqu’ils sont mis en contact.

    Je crois profondément, que l’âge mûr-mûr pourrait être celui de toutes les libertés, de l’instant présent, de la disponibilité à la joie, des solitudes glorieuses, des beaux visages parcheminés.

    Éléments de contenu

    • Retour et réflexion sur les mots: vieillissement, vieillesse, vieux, vieilles etc.
    • L’enfer c’est l’âgisme
    • Les formes d’âgisme…
    • Pourquoi l’âgisme ( cultes la performance, de l’efficacité, de l’aboutissement, de la beauté et de la jeunesse )
    • Le  sens de la fête retrouvée
    • “Les vieux retombent en enfance” vous croyez, détrompez-vous
    • Une  études scientifique récente démontre l’importance de la grand-mère …
    • Avis d’enfants
    • Les petits  s’enivrent de découvrir le monde; les grands-grands de le redécouvrir

    On ne devient pas meilleur en vieillissant. On prend juste infiniment plus de plaisir dans tout ce que l’on fait. »

    Mini biographie – Jocelyne Robert

    Autrice prolifique, Jocelyne Robert est une communicatrice hors pair.  Sexologue de renommée internationale, elle s’est toujours définie comme sexosophe mettant ainsi l’accent sur la quête de sens et de signification liée à la dimension sexuelle humaine. Elle a signé une quinzaine d’ouvrages traduits en plus de vingt langues et est suivie par une centaine de milliers de personnes d’ici et d’ailleurs sur les réseaux sociaux.

    Elle a consacré la première partie de sa vie professionnelle à la cause des enfants; la seconde à défendre les dossiers de la violence faite aux femmes et à la prévention des abus et agressions sexuelles; l’actuelle à promouvoir les droits des personnes âgées.

    Femme d’action et d’opinion, elle s’est mérité plusieurs distinctions dont le prix Femme de mérite en éducation du Y des femmes, le prix Femme d’exception de la ville de Longueuil et le prix Reconnaissance en sciences humaines de l’Université du Québec pour la qualité exceptionnelle de son parcours et pour son rayonnement au-delà de nos frontières. 

    Son plus récent essai, Vieillir avec panache, un best-seller depuis sa sortie (2021), est un cri du coeur écrit sous l’impulsion de l’indignation suscitée par la ségrégation dont sont victimes les personnes mûres-mûres. Les femmes vintage (essai 2010) aborde la peur de vieillir chez les femmes, et ses deux derniers romans auto-biographiques, Mensonges d’enfance (2015) et Éclats de femme (2017) mettent en scène une héroïne qui traverse le siècle depuis 1950 jusqu’à nos jours.

    Jocelyne Robert est mère, grand-mère et arrière-grand mère.

    Mesure :
    en pied :                                       51 x 35
    en mètre :                                   15.54 x 10.67

    Capacité :                                 161 personnes
    Avec 14 tables rondes :         112 personnes
    Avec 18 tables rondes :          144 personnes (aucune piste de danse)

    L’assemblée générale annuelle aura lieu le jeudi 16 juin 2022 à 13h à La Maison Le Réveil.

    Pour consulter l’avis de convocation, cliquez ici.

    Pour consulter le formulaire de mise en candidature, cliquez ici.